La presse à scandales britannique a fait ses choux gras d’une étude publiée par un service de mise en relation automatique et gratuite avec les numéros d’appels surtaxés  www.weq4u.co.uk.

Selon l’étude, il faudrait en moyenne une heure et huit minutes pour joindre le service clients de la compagnie aérienne low-cost Easy Jet, ce qui constitue le plus mauvais résultat d’une entreprise privée au Royaume-Uni – suivie de près par Ikea et Apple. Les services publics confirment une mauvaise image avec le NHS, la « sécu » britannique, encore plus difficilement joignable qu’EasyJet avec une heure et douze minutes d’attente en moyenne, mais surtout les agents les plus malpolis pour ceux du Fisc et du Pôle Emploi. Le logiciel de weQ4u a contacté 3 000 sociétés un total de 10 000 fois chacune, pour déterminer qu’en moyenne encore une fois, le consommateur britannique passe 45 heures par an dans les files d’attente téléphoniques. Ce qui a aussi un prix, dans un pays qui ne connaît pas la Loi Châtel : environ 94 livres (près de 115 euros) pour joindre les dix services coupables des plus longues files d’attente.