Article paru dans Le Parisien, le 19 mai 2012.

EDF aurait selon Le Parisien relancé une campagne commerciale basée sur des procédés trompeurs dénoncés par le Médiateur de l’Energie, en communiquant sur la « facture unique » pour le gaz et l’électricité. Pensant avoir affaire à une simplification de sa paperasse, le prospect qui accepte la « facture unique » proposée par les courriers d’EDF comprend-t-il qu’elle engage la résiliation d’office de son contrat chez un fournisseur de gaz alternatif par EDF ? Selon Bruno Lèchevin, directeur délégué du Médiateur national de l’Energie, non : « L’entreprise surfe sur la méconnaissance des consommateurs et la confusion entretenue par les opérateurs. Ses agents commerciaux n’hésitent pas à jouer sur la nostalgie des Français, dont bon nombre regrettent la facture unique d’avant ». En effet, seulement 42 % des français sauraient qu’ils ont le droit de choisir leur fournisseur d’électricité et 37 % leur fournisseur de gaz naturel, selon la cinquième édition du baromètre annuel Energie-Info sur l’ouverture des marchés, paru fin 2011. Pire, seuls 30 % des consommateurs sauraient qu’EDF et GDF Suez sont en fait deux entreprises concurrentes. Dans ces conditions… GDF a également été dénoncé pour des pratiques similaires, cette fois pour gagner des abonnés à leur offre d’électricité !
Or le médiateur national a beau mettre en garde, il n’est pas légalement compétent sur les questions de formation des contrats, et donc pour punir EDF si l’illicéité de la démarche était confirmée.